L'avenir s'en vient, l'avenir s'en va

un jour à la foi

Camil Bouchard « besoin d’un nouveau parti social-démocrate et indépendantiste »

leave a comment »

Commentaire de Camil Bouchard sur le blogue de Jean-François Lisée, Le ressort cassé de Lucien Bouchard.

Le mien en réponse :

Nous avons besoin d’un nouveau parti social-démocrate et indépendantiste qui laisse EXCLUSIVEMENT au peuple le soin de décider du moment de son indépendance.</blockquote

Sans vouloir faire dans le hors sujet, Camil, es-tu sérieux ?

Quand on sait ce qu’il a fallu d’énergie dans les 60 révolutionnaires pour en arriver au PQ; à Québec solidaire une génération plus tard pour en arriver à plus en 14 qu’en 12 mais l’ombre de ce qu’il espérait; à Option nationale pour en être après moins de trois années de sa fondation en manque du chef fondateur essentiel, qui a préféré le meilleur entre les enfants de sa chair et les enfants d’une province en mal d’un pays.

Je suis de près l’évolution de neuf partis politiques du Québec et je suis en mesure de dire que les derniers créés en arrachent. Ils ont du mal à attirer l’intérêt d’internautes en l’absence d’une campagne électorale. (Le premier suis est dans le sens de suivre, de filer et non d’être, ne vas pas t’imaginer des choses qui ne sont plus de mon âge.)

https://laqueste.wordpress.com/2014/08/22/interet-des-internautes-a-la-politique-quebecoise-apres-le-7-avril-2014/

Bref, excellente idée pour une coalition de partis en avril 2017, disons. D’ici là, nous aurions le temps de définir qu’est-ce qu’un peuple et quel peuple sommes-nous.

note. Je trouve le terme besoin un peu fort. Souhait peut-être ?

02/09. Idée ? Projet ?

« quel peuple sommes-nous »

Plurinational : Les premières, la Deuxième et compagnie, la Troisième et compagnie. La langue n’est pas la raison d’être prioritaire, mais la gestion du territoire pour qui sont avec nous et qui s’y ajouteront, venus de nous ou d’Ailleurs.

Le mien à l’article

Un peu comme le mouton, l’humain est un animal grégaire : il se pousse devant lui un chef, ou depuis peu une chef. Elle ou il doivent savoir les suivre, d’une longueur d’avance. C’est arrivé à Lucien Bouchard. Il a fait la job dans plusieurs prés avec sensiblement les mêmes hommes. À d’autres d’en faire autant, autrement, avec d’autres appétits, sur d’autres prés, avec les mêmes humains vieillissant et d’autres différents pour viser atteindre 60 %. Le Québec est un territoire plurinational, j’en passe le détail, ça reste à définir. Il faut savoir exploiter autrement politiquement.

Vive la démocratie, le gouvernement par la discussion, pour employer l’expression qu’Amartya Sen propose pour la définir plutôt que le « ça fera » gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple. Merci à ce blogue qui la permet.

D’accord, les moutons ne votent pas, même ceux qui ont l’équivalent de 18 ans et plus. La longévité d’un mouton est de 10 – 15 ans mais peut atteindre 20 ans. Un mouton met un an à croître là où un humain en met 18. Par la suite, c’est du 4 pour 1. J’ai lu rapidement de Google. Bon à savoir pour estimer une vitesse de régénération si la discussion en établit le souhait.

Publicités

Written by Robert Lachance

25 août 2014 à 6:30

Publié dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :